Evénements du mois

Activités de nos membres

Je suis APLP parce que…

"C'est la paix et la justice pour tous que chacun d'entre nous souhaite et recherche. Contribuons à construire un monde meilleur, avec notre talent, quel qu'il soit !"
Camille Pelletier Antaya, membre des APLP
"Parce que la paix est toujours à faire, en nous comme avec les autres, et que c’est par l’art que c’est le plus merveilleux de la promouvoir, de la défendre, de la fêter !"
domlebo, auteur-compositeur-interprète
"Les mots de Louise Warren sur le dessaisissement et sur l’intensité préalable à la création me conduisent à Mozart et à Beethoven, à ma fille et à mon fils : je leur souhaite la paix… et travaille tous les jours à ce que ce vœu se réalise !"
Pierre Jasmin, pianiste, membre de l'exécutif de Pugwash Canada
"ChacunE, quel que soit son milieu d’appar-tenance et ses talents, peut et doit apporter sa petite pierre à la construction de la Paix (qui est tellement plus que l’absence de guerre ou de conflit armé)."
Dominique Boisvert, écrivain d'essais
"La paix est loin d’être acquise. Avec l’explosion de l’industrie militaire dans le monde, on aura besoin de nos mots, notre musique, nos films, de notre art pour faire contrepoids. La culture est arme de construction massive."
Guylaine Maroist, cinéaste documentaire

Le Réseau canadien pour l’abolition des armes nucléaires lance une campagne de désinvestissement dans les armes nucléaires

SSC-8

Le Réseau canadien pour l’abolition des armes nucléaires a officiellement demandé que 12 institutions financières canadiennes cessent d’investir dans des entreprises qui sont impliquées dans la fabrication et/ou le déploiement d’armes nucléaires dans le monde.

Il y a un peu moins de 14 000 armes nucléaires sur la planéte, et les nations nucléarisées ont budgeté environ 1000 milliards de $ US pour l’augmentation et la modernisation de leur arsenal dans les prochaines 10 années. Ceci en dépit des risques dus à l’erreur humaine, les accidents ou les actes délibérés de terrorisme pouvant mener à l’extinction de toute vie sur la planéte.

Le Réseau canadien pour l’abolition des armes nucléaires, qui représente 17 ONG canadiennes, s’est joint en 2017 à ICAN, récipiendaire du prix Nobel de la Paix, et à des millions de supporters pour réclamer un désinvestissement massif dans les entreprises liées à la fabrication ou au déploiement d’armes nucléaires.

Chaque année, l’organisme PAX pubie un rapport sur les investssements dans la production, le stockage et le transfert d’armes nucléaires. Dans son dernier raport, PAX identifie les entreprises suivantes liées à la fabrication d’armes nucléaires :

Aerojet Rocketdyne, Airbus, BAE Systems, Bechtel, Bharat Dynamics Ltd, Boeing, BWX Technologies, Charles Stark Draper Laboratory, Constructions Industrielles de la Méditerraée, Fluor, General Dynamics, Honeywell International, Huntington Ingalls Industries, Jacob’s Engineering, Larsen and Toubro, Leidos, Leonardo, Lockheed Martin, Moog, Northrop Grumman, Raytheon, Safran, Serco, Textron, United Technologies Corporation, Walchandnagar Industries Ltd.

Selon PAX, des institutions canadiennes sont ultimement responsables des investissements dans l’une ou plusieurs de ces entreprises. Il s’agit de (en dollars US) :

BMO Financial Group – $1,589,900,000
Caisse de depot et placement du Quebec – $682,900,000
CI Financial – $ 275,000,000
CIBC $85,000,000
Fiera Capital – $4,000,000
Letko Brosseau & Associates – $48,400,000
Manulife Financial – $538,500,000
Power Financial Corporation – $3,264,100,000
Royal Bank of Canada – $6,699,900,000
Scotiabank – $4,030,700,000
Sun Life Financial – $2,704,800,000
Toronto Dominion Bank – $4,230,200,000

Total = US$ 24,153,500,000

Dans une lettre adressée aux dirigeants de ces institutions, le Réseau demande que, dans l’immédiat :

  1. Tous les investissements dans ces entreprises, ou toute autre liée aux armes nucléaires soient arrêtés.
  2. Les politiques d’investissement soient revues ou établies pour prévenir ce type d’investissements.
  3. Les politiques ainsi corrigées soient rendues publiques.

 

Le Réseau fait valoir que les drigeants de ces investisseurs sont bien au fait de leur pouvoir financier et leur capacité d’influencer les choses. Il prie ces dirigeants de se joindre au mouvement visant à éliminer la menace nucléaire. Contrairement aux pandémies, cette menace peut être contrôlée par les humains.

Le comité d’orientation du Réseau :

M. Earl Turcotte – Président
Mme. Bev Delong – Ex-présidente
M. Rob Acheson – Trésorier
Dr. Adele Buckley
Dr. Nancy Covington
Dr. Jonathan Down
M. Cesar Jaramillo

Organismes membres

Les Artistes pour la Paix
Canadian Coalition for Nuclear Responsibility
Canadian Disarmament Information Service (publishers of Peace Magazine)
Canadian Federation of University Women
Canadian Voice of Women for Peace
Canadian Pugwash Group
Centre de Ressources sur la Non-Violence
Groupe des 78
International Physicians for the Prevention of Nuclear War Canada
Project Ploughshares
Religions for Peace Canada
Rideau Institute
Science for Peace
United Nations Association in Canada / Association canadienne pour les Nations Unies
Women’s International League for Peace and Freedom (Canada section)
World Federalist Movement – Canada / Mouvement Federaliste Mondial – Canada

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Nos actions récentes

20 mai 2020 : Lettre ouverte - le Canada ne mérite pas de siège au Conseil de sécurité.
13 avril 2020 : Lettre à Justin Trudeau : Levons les sanctions !
10 avril 2020 : Lettre du Groupe des 78 : Habileté diplomatique requise pour une intervention urgente
7 avril 2020 : Lettre au Premier ministre Trudeau sur NUMISMA
18 février 2020 : Lettre au Premier ministre sur Wet'suwet'en.
27 janvier 2020 : Message au Premier ministre sur les déchets nucléaires.
25 janvier 2020 : Manifestation Non à la guerre contre l'Iran.
Voir toutes nos lettres aux élus »

Remontez dans le temps »

Recherche par sujets