Evénements du mois

Activités de nos membres

Je suis APLP parce que…

"C'est la paix et la justice pour tous que chacun d'entre nous souhaite et recherche. Contribuons à construire un monde meilleur, avec notre talent, quel qu'il soit !"
Camille Pelletier Antaya, membre des APLP
"Parce que la paix est toujours à faire, en nous comme avec les autres, et que c’est par l’art que c’est le plus merveilleux de la promouvoir, de la défendre, de la fêter !"
domlebo, auteur-compositeur-interprète
"La paix est sacrée. C’est pour ça qu’on dit : Sacré-moi la paix !"
Yvon Deschamps, humoriste retraité
"Les mots de Louise Warren sur le dessaisissement et sur l’intensité préalable à la création me conduisent à Mozart et à Beethoven, à ma fille et à mon fils : je leur souhaite la paix… et travaille tous les jours à ce que ce vœu se réalise !"
Pierre Jasmin, pianiste, membre de l'exécutif de Pugwash Canada
"ChacunE, quel que soit son milieu d’appar-tenance et ses talents, peut et doit apporter sa petite pierre à la construction de la Paix (qui est tellement plus que l’absence de guerre ou de conflit armé)."
Dominique Boisvert, écrivain d'essais
"La paix est loin d’être acquise. Avec l’explosion de l’industrie militaire dans le monde, on aura besoin de nos mots, notre musique, nos films, de notre art pour faire contrepoids. La culture est arme de construction massive."
Guylaine Maroist, cinéaste documentaire

Mort d’un grand homme de paix : Javier Pérez de Cuéllar

cuellar

Javier Pérez de Cuéllar, né le 19 janvier 1920 à Lima, fut le cinquième Secrétaire général de l’ONU, de 1982 à 1991. Il avait débuté ses fonctions diplomatiques comme ambassadeur du Pérou en Suisse, puis premier ambassadeur péruvien en Union Soviétique et enfin en Pologne et au Venezuela. Le « Pacifiste par nature et par vocation », comme il était souvent décrit, est mort mercredi soir à Lima à l’âge de 100 ans. Cinquième Secrétaire général de l’ONU, il avait contribué à en redorer le blason, fort entaché par les révélations du passé nazi de Kurt Waldheim, celui qui l’avait précédé.

Le meilleur hommage qu’on puisse trouver pour saluer la mémoire de ce grand homme de paix est une entrevue filmée par Romuald Sciora, qui nous avait rendu visite éclair à Montréal le 21 septembre dernier, pour célébrer avec nous la journée de la paix selon l’ONU. Romuald a co-écrit le livre-choc intitulé Qui veut la mort de l’ONU . Rejoint à l’ONU cet après-midi où il s’apprêtait à livrer une entrevue sur son ami disparu pour le compte de l’ONU, Romuald m’a signalé une entrevue touchante sur son site web parmi des entrevues de quatre autres Secrétaires-généraux : voir le deuxième épisode de la série en cliquant ici.

Pérez de Cuéllar a réussi une trêve entre l’Irak et l’Iran qui s’affrontaient dans une terrible guerre fratricide qui fit au-dessus d’un million de morts, mais aussi au Salvador. Il avait aussi assuré le retrait des armées soviétiques d’Afghanistan.

Quelques témoignages (en anglais) :

I have fond memories of my meetings with PdC and introducing him at an award ceremony in Paris.  He was one of the humblest people I ever met.  Yet his achievements, all in his second term of office, were incredible. They included: helping end wars in Iran-Iraq (ending the missiles on cities and investigating chemical attacks by Iraq), ending the South African war on Mozambique (and other front-line states), ending wars and dictatorships in Central America — esp Nicaragua (including through UN supervised elections for the first time in a UN member state), and El Salvador (for which they « stopped the clock » on 31 Dec 1991 so he could get credit for the peace agreement signed hours later) — bringing elections and independence to Namibia (and later convincing President Sam Numjoma, whom he had inaugurated  in 1990, to step down, in accordance with the constitution), bringing peace to Cambodia (and marginalizing the vicious Khmer Rouge influence in Cambodia), trying to stop Gulf War I (including a last minute meeting with Saddam Hussein), and helping reform the UN after the Cold War.

Mr. Secretary-General, rest in peace, for your did as much as anyone for the world’s peace!

Dr. Walter Dorn
Professor
Royal Military College & Canadian Forces College

Not knowing any family members of Javier Perez de Cuellar, I would like to express my condolences on his death to those on this list who cared about this great figure.  I worked closely with him particularly in 1988 when I was Chairman of the First Committee.  He came to the committee and I had the honour of introducing him. Secretary-General Perez de Cuellar was gracious, modest and represented the best of the U.N.  His achievements, as has been noted, were many, yet he never claimed the spotlight.  Even when the United Nations Peacekeeping Forces won the Nobel Peace Prize in 1988, he seemed to let others step forward to enjoy the glory.  I remember him with great respect and admiration.

Hon. Douglas Roche, O.C.

 

 

1 Commentaire

  1. Pascale Camirand Pascale Camirand
    7 mars 2020    

    Rebonjour Pierre,

    Je me souviens de Perez de Cuéllar. Tu as raison c’était un homme de paix. Pour moi l’ONU de cette époque avait su jouer un rôle de pacification entre les peuples. J’écoutais les événements de l’actualité internationale à la télé chez mes parents. L’ONU avait une grande mission à mes yeux. Et encore aujourd’hui je crois qu’il faut maintenir cette institution. Il n’y a que le Conseil de sécurité qui m’apparaît jouer un rôle paradoxal puisqu’il est composé des puissances mondiales qui possèdent les arsenaux militaires les plus dangereux.

    À mes yeux il ne sera jamais passer date d’être pour la pacification du monde et contre le racisme.

    Pascale Camirand

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Nos actions récentes

18 février 2020 : Lettre au Premier ministre sur Wet'suwet'en.
27 janvier 2020 : Message au Premier ministre sur les déchets nucléaires.
25 janvier 2020 : Manifestation Non à la guerre contre l'Iran.
25 novembre 2019 : Lettre à l'Honorable F.-P. Champagne.
4 novembre 2019 : Lettre au Parlement sur le Chili.
10 octobre 2019 : Soirée du Serment de l'Humanité.
21 septembre 2019 : Le 5 à 7 pour la Paix, spectacle au Lion d'Or.
2 juin 2019 : Vernissage de la Biennale Les créateurs de Paix 2019.
16 mai 2019 : Lettre ouverte du CNANW au Premier ministre Trudeau.
14 mai 2019 : 3e Rencontre des Ambassadeurs de la non-violence.
12 mai 2019 : Concert Fête des mères contre la guerre.
10 mai 2019 : Participation à Cuisine ta ville avec ATSA.
23 avril 2019 : Remise des Prix APLP 2019 à Montréal.
28 janvier 2019 : Lettre à Justin Trudeau et Chrystia Freeland sur le Venezuela.
Voir toutes nos lettres aux élus »

Remontez dans le temps »

Recherche par sujets