Evénements du mois

Activités de nos membres







Je suis APLP parce que…

"C'est la paix et la justice pour tous que chacun d'entre nous souhaite et recherche. Contribuons à construire un monde meilleur, avec notre talent, quel qu'il soit !"
Camille Pelletier Antaya, membre du CA des APLP
"Parce que la paix est toujours à faire, en nous comme avec les autres, et que c’est par l’art que c’est le plus merveilleux de la promouvoir, de la défendre, de la fêter !"
domlebo, auteur-compositeur-interprète
"La paix est sacrée. C’est pour ça qu’on dit : Sacré-moi la paix !"
Yvon Deschamps, humoriste retraité
"Les mots de Louise Warren sur le dessaisissement et sur l’intensité préalable à la création me conduisent à Mozart et à Beethoven, à ma fille et à mon fils : je leur souhaite la paix… et travaille tous les jours à ce que ce vœu se réalise !"
Pierre Jasmin, pianiste, membre de l'exécutif de Pugwash Canada
"ChacunE, quel que soit son milieu d’appar-tenance et ses talents, peut et doit apporter sa petite pierre à la construction de la Paix (qui est tellement plus que l’absence de guerre ou de conflit armé)."
Dominique Boisvert, écrivain d'essais
"La paix est loin d’être acquise. Avec l’explosion de l’industrie militaire dans le monde, on aura besoin de nos mots, notre musique, nos films, de notre art pour faire contrepoids. La culture est arme de construction massive."
Guylaine Maroist, cinéaste documentaire

Les lauréats 2019 du Prix du Public pour la Paix

Prix_public_paix_2019

Le Prix du Public pour la Paix (PPP) 2019  est remis à sept finalistes et reconnait l’ensemble de leurs efforts et leur contribution indéniable à la paix dans leurs pays. Cette année, le public a présenté un total de neuf candidats provenant des pays de différents coins de la planète : l’Inde, le Burundi, le Mexique, le Pakistan, la République Démocratique du Congo, Trinidad et Tobago, la Colombie et le Maroc. Pour une deuxième année consécutive, le Prix du Public pour la Paix préconise une approche collective ou communautaire qui prime sur l’aspect compétitif.

Le Prix du Public pour la Paix a été créé par un réseau de volontaires lors du premier évènement en ligne des 24 h pour la paix dans le monde en 2014. Initié à la suggestion des Antennes de la paix, cet évènement réunissait plusieurs partenaires internationaux dont L’Arche Internationale, L’Association Jean Vanier, ATD Quart Monde, le Bureau International de la Paix, Colectivo de pensamiento y acción Mujeres paz y seguritas – Colombia, Global Network of Religions for Children – Africa Youth Ministries, Instituto de transformación de conflictos para la construcción de la paz – Guatemala, JUSTAPAZ   Asociación Menonita  para Justicia, Paz y Acción Noviolenta – Colombia, L’organisation pour la Paix et la Cohésion Sociale – Côte d’Ivoire, Pax Christi International, SICSAL    Servicio internacional cristiano de solidaridad con les pueblos de América Latina –   Nicaragua y El Salvador, World Peace Forum and Youth Advocate Program, Inc., Etats-Unis.

Cette 6e édition du PPP a encore innové grâce à la création du Groupe du Public Peace Prize / Prix du Public pour la Paix, spécialement conçu pour offrir une visibilité et une reconnaissance publique aux artisans et artisanes de paix à l’échelle planétaire.

Le Prix du Public pour la Paix (PPP) félicite et remarque l’enthousiasme, le courage, la persévérance, le dévouement et la détermination des vrais bâtisseurs de paix, activistes des droits humains, artistes pour la paix ainsi que des initiatives pour l’inclusion sociale, l’autonomisation ou la construction de tissu social. Ils orientent leurs actions sur des groupes de personnes de tous âges en condition de plus grande vulnérabilité. Dans bien des cas, ils sont devenus des exemples de résilience, de résistance et de dignité.

Le PPP les félicite et les reconnait comme des artisanes et artisans de paix qui réalisent leur travail pour répondre à d’importants enjeux de notre monde actuel. Ces enjeux  ont mené nos lauréats et lauréates à s’organiser ou à agir pour faire face à la pauvreté, à la marginalisation économique ou à l’exclusion sociale, à l’intolérance culturelle ou religieuse, à la peur, à la violence dans leur région, ainsi qu’aux graves et irréparables dommages à l’environnement, causés par des industries extractrices de ressources naturelles.

Le PPP les félicite pour avoir réussi à déconstruire ces problématiques, en proposant des relations qui favorisent des manières de voir le monde avec plus de tolérance et de dignité : l’éducation à la paix et à la coopération, la réconciliation, l’inclusion sociale, le dialogue interreligieux, la défense du territoire et la protection de l’environnement, la démocratie pluraliste, la démilitarisation, le désarmement, ainsi que la défense de la vie des communautés touchées par les conflits violents. Ils construisent des espaces pour semer l’espoir parmi les populations obligées de faire face à la mort, aux disparitions forcées et aux massacres perpétrés depuis des décennies. Ils bâtissent des nouvelles relations entre les hommes et les femmes sur l’égalité des genres, le respect, la non-violence, la non-discrimination, la justice sociale et la paix dans un monde qui en a fortement besoin.

Les lauréats de l’édition 2019

Hecho en Libertad (Mexique)

Distinction octroyée pour donner aux jeunes en prison la possibilité de réintégration sociale: une deuxième chance pour changer leur avenir et bâtir un meilleur pays.

Rehmat Aziz Khan Chitrali (Pakistan)

Distinction octroyée pour  sa poésie et son travail de linguiste en défense de la dignité et des droits des femmes ainsi que contre la violence et la torture physique dans une société dominée par les hommes et marquée par l’extrémisme violent.

SOPEVUDECO (RDC-Congo)

Distinction octroyée pour sa lutte contre la pauvreté, pour la promotion des droits de l’homme, de la paix, de la sécurité alimentaire et du développement social des personnes âgées les plus vulnérables.

Étienne de Jonghe (Belgique)

Distinction octroyée à ce bâtisseur de paix pour son engagement dans la démocratie pluraliste, la démilitarisation, le désarmement, la réconciliation, la paix, ainsi que dans la défense des communautés touchées par des conflits violents.

Movimiento Rios Vivos (Colombie)

Distinction octroyée pour semer l’espoir parmi les populations obligées de faire face à la mort, aux disparitions forcées et aux massacres perpétrés depuis des décennies. Pour son exemple de courage, de résilience, de résistance et de dignité.

Zakaria El Hamel (Maroc)

Distinction octroyée pour son engagement en faveur de la paix et des droits de l’homme. Pour favoriser le dialogue susceptible de renforcer la compréhension, le respect et la paix entre les personnes de différentes cultures et religions.

World Day of the Boy Child (Trinidad et Tobago)

Distinction octroyée pour réduire la vulnérabilité des garçons aux faibles performances scolaires, à l’utilisation comme enfants soldats, au travail précoce à temps plein ainsi qu’à l’incidence croissante de la dépression et du suicide.

Pour plus de détails et pour lire le profil de chaque lauréat, cliquez ici.

 

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Nos actions récentes

25 novembre 2019 : Lettre à l'Honorable F.-P. Champagne.
4 novembre 2019 : Lettre au Parlement sur le Chili.
10 octobre 2019 : Soirée du Serment de l'Humanité.
21 septembre 2019 : Le 5 à 7 pour la Paix, spectacle au Lion d'Or.
2 juin 2019 : Vernissage de la Biennale Les créateurs de Paix 2019.
16 mai 2019 : Lettre ouverte du CNANW au Premier ministre Trudeau.
14 mai 2019 : 3e Rencontre des Ambassadeurs de la non-violence.
12 mai 2019 : Concert Fête des mères contre la guerre.
10 mai 2019 : Participation à Cuisine ta ville avec ATSA.
23 avril 2019 : Remise des Prix APLP 2019 à Montréal.
28 janvier 2019 : Lettre à Justin Trudeau et Chrystia Freeland sur le Venezuela.
Voir toutes nos lettres aux élus »

Remontez dans le temps »

La boutique virtuelle APLP


Recherche par sujets