Evénements du mois

Activités de nos membres







Je suis APLP parce que…

"C'est la paix et la justice pour tous que chacun d'entre nous souhaite et recherche. Contribuons à construire un monde meilleur, avec notre talent, quel qu'il soit !"
Camille Pelletier Antaya, membre du CA des APLP
"Parce que la paix est toujours à faire, en nous comme avec les autres, et que c’est par l’art que c’est le plus merveilleux de la promouvoir, de la défendre, de la fêter !"
domlebo, auteur-compositeur-interprète
"La paix est sacrée. C’est pour ça qu’on dit : Sacré-moi la paix !"
Yvon Deschamps, humoriste retraité
"Les mots de Louise Warren sur le dessaisissement et sur l’intensité préalable à la création me conduisent à Mozart et à Beethoven, à ma fille et à mon fils : je leur souhaite la paix… et travaille tous les jours à ce que ce vœu se réalise !"
Pierre Jasmin, pianiste, membre de l'exécutif de Pugwash Canada
"ChacunE, quel que soit son milieu d’appar-tenance et ses talents, peut et doit apporter sa petite pierre à la construction de la Paix (qui est tellement plus que l’absence de guerre ou de conflit armé)."
Dominique Boisvert, écrivain d'essais
"La paix est loin d’être acquise. Avec l’explosion de l’industrie militaire dans le monde, on aura besoin de nos mots, notre musique, nos films, de notre art pour faire contrepoids. La culture est arme de construction massive."
Guylaine Maroist, cinéaste documentaire

Que de souvenirs…

IMG_4474

J’arrive d’un voyage de trois semaines en Argentine et au Chili qui a pris fin à Santiago, la capitale. Cet arrêt m’a rappelé un souvenir inoubliable que je tiens à partager avec les Artistes pour la Paix. En effet, la naissance originale, du Musée de la solidarité, est un point marquant dans mon chemin de vie d’artiste.

Rappelez-vous. En 1970, (je venais d’arriver au Québec pour une exposition à Montréal), parallèlement aux transformations économiques et sociales, le Chili amorçait de profonds changements dans le secteur culturel.

En mars 1971, afin qu’ils visitent le Chili, une invitation est faite aux artistes étrangers, peintres et sculpteurs, aux musiciens, aux intellectuels, aux hommes politiques, liés aux milieux de la gauche, pour que qu’ils prennent connaissance des changements impulsés par le nouveau gouvernement, et qu’ensuite, les artistes fassent part de leur expérience dans leur pays respectifs. L’idée de constituer une collection de solidarité avec le peuple chilien est pensée au cours de cette rencontre.

En deux ans, plus de 700 œuvres seront ainsi récoltées. Le musée sera inauguré pour la première fois le 17 mai 1972 à Santiago, en présence du président de la République Salvador Allende.

Quelques mois plus tard, le coup d’État met fin à l’expérience. Enfin, presque. Car un peu partout dans le monde, artistes et exilés chiliens se regroupent pour continuer la collecte des œuvres. Des Musées de la Résistance s’ouvrent dans plusieurs pays. Tous s’engagent à envoyer les pièces au Chili, une fois la démocratie rétablie. C’est chose faite en 1990. Le Museo de la Solidaridad renaît de ses cendres.

IMG_4432Le fait qu’aujourd’hui, le musée porte le nom de Salvador Allende et reprend son portrait comme logo pour les documents officiels qu’il produit n’est pas anodin. En s’adjoignant son nom, le musée de la résistance chilienne a souhaité, selon moi, s’inscrire dans la continuité du projet de société porté par Salvador Allende.

Vous savez, pour moi, les musées sont la mémoire d’un peuple. Donner une œuvre n’était pas un acte insignifiant pour les artistes, c’était un acte d’engagement. L’acte de donation est chargé d’une symbolique particulière. C’était une manière d’exprimer nos opinions, de participer, à notre échelle à la lutte, à l’Histoire en train de s’écrire.

Pour moi la proposition artistique a toujours été très liée aux questions sociales car je considère que l’art peut jouer un rôle primordial sur la conscience collective et que la peinture est un formidable outil de mémoire

Pour nous les artistes, la culture se doit d’être une arme de Paix au service de la non-violence.

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

La boutique virtuelle APLP



Nos actions récentes

2 juin 2019 : Vernissage de la Biennale Les créateurs de Paix 2019.
16 mai 2019 : Lettre ouverte du CNANW au Premier ministre Trudeau.
14 mai 2019 : 3e Rencontre des Ambassadeurs de la non-violence.
12 mai 2019 : Concert Fête des mères contre la guerre.
10 mai 2019 : Participation à Cuisine ta ville avec ATSA.
23 avril 2019 : Remise des Prix APLP 2019 à Montréal.
28 janvier 2019 : Lettre à Justin Trudeau et Chrystia Freeland sur le Venezuela.
Voir toutes nos lettres aux élus »

Remontez dans le temps »

Recherche par sujets