Evénements du mois

Activités de nos membres







Je suis APLP parce que…

"C'est la paix et la justice pour tous que chacun d'entre nous souhaite et recherche. Contribuons à construire un monde meilleur, avec notre talent, quel qu'il soit !"
Camille Pelletier Antaya, membre du CA des APLP
"Parce que la paix est toujours à faire, en nous comme avec les autres, et que c’est par l’art que c’est le plus merveilleux de la promouvoir, de la défendre, de la fêter !"
domlebo, auteur-compositeur-interprète
"La paix est sacrée. C’est pour ça qu’on dit : Sacré-moi la paix !"
Yvon Deschamps, humoriste retraité
"Les mots de Louise Warren sur le dessaisissement et sur l’intensité préalable à la création me conduisent à Mozart et à Beethoven, à ma fille et à mon fils : je leur souhaite la paix… et travaille tous les jours à ce que ce vœu se réalise !"
Pierre Jasmin, pianiste, membre de l'exécutif de Pugwash Canada
"ChacunE, quel que soit son milieu d’appar-tenance et ses talents, peut et doit apporter sa petite pierre à la construction de la Paix (qui est tellement plus que l’absence de guerre ou de conflit armé)."
Dominique Boisvert, écrivain d'essais
"La paix est loin d’être acquise. Avec l’explosion de l’industrie militaire dans le monde, on aura besoin de nos mots, notre musique, nos films, de notre art pour faire contrepoids. La culture est arme de construction massive."
Guylaine Maroist, cinéaste documentaire

Venezuela : lettre à Justin Trudeau et Chrystia Freeland

APLP_logo

L’honorable Justin Trudeau, Premier ministre du Canada
L’honorable Chrystia Freeland, ministre des Affaires étrangères

Le 28 janvier 2019

Nous, les Artistes pour la Paix, désirons vous faire part de nos préoccupations suite à l’appui inconditionnel du gouvernement du Canada au soi-disant président autoproclamé du Vénezuela. Aucune raison susceptible d’être publiquement et moralement défendue ne peut justifier votre prise de position. Votre réaction rapide derrière celle des États-Unis donne l’impression que votre gouvernement n’est pas capable de développer une analyse qui lui soit propre, vous vous contentez d’endosser sans réserve la politique belliqueuse du gouvernement américain. Le fait que cette politique reçoive l’appui de certains États sud-américains et de l’Union européenne ne veut pas dire qu’elle est davantage défendable sur le plan moral et juridique.

Le Venezuela est un État souverain; il est donc inacceptable que le gouvernement canadien s’ingère dans une affaire interne. Il s’agit d’un déni flagrant de démocratie, d’une sorte de coup d’État et d’un levier générateur de violence. Votre gouvernement devrait adopter une position prudente et pacifiste.

Nous joignons notre voix à celle des 70 intellectuels et leaders de la société civile signataires de la lettre ouverte “An Open Letter to the United States: Stop Interfering in Venezuela’s Internal Politics” pour demander à votre gouvernement de modifier sa politique et de cesser d’encourager un renversement de régime au Venezuela. Le Canada, à titre de défenseur des droits de la personne et de la démocratie, se doit d’observer une neutralité empreinte de sagesse dans une crise qui ne concerne que le peuple du Venezuela.

Cordialement,

Les Artistes pour la Paix
par leur Conseil d’administration
André Michel, président national

1 Commentaire

  1. Jean-Marie Balard Jean-Marie Balard
    3 février 2019    

    Bonjour chers collègues et amis,

    je vous propose une analyse de l’action du Canada, et de notre gouvernement fédéral au sujet de la situation au Venezuela.
    À lire les textes qui ont été officiellement publiés par notre organisme sur la question, je me suis senti un peu troublé de constater qu’au nom de la paix, nous critiquions notre brave Justin et surtout son excellente ministre des aff. étranges ( ;o) ) dans son action. Ces propos, sans qu’ils ne le mentionnent directement, semblaient dire à Maduro, «nous ne nous en mêlons point, et donc, tu aurais la voie libre pour continuer à opprimer ton peuple avec la complicité des Russes» Poutine est pourtant loin d’être un démocrate exemplaire !
    Pour nuancer un tel propos, je vous propose de lire, et de publier, la mise au point éditoriale du DEVOIR (Ce n’est pas, car elle remet bien les pendules à l’heure, et replace les décisions canadiennes dans un juste contexte, et non, dans une perspective qui pourrait être biaisée.

    https://www.ledevoir.com/opinion/chroniques/546965/liberer-le-venezuela

    Merci, et toujours bravo pour notre cause pour la paix !
    Sans naviguer outre mesure, il nous faut chercher toujours, après réflexion profonde, où la «paix niche» !

    Au plaisir,
    Jean-Marie Balard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

La boutique virtuelle APLP



Nos actions récentes

21 septembre 2019 : Le 5 à 7 pour la Paix, spectacle au Lion d'Or.
2 juin 2019 : Vernissage de la Biennale Les créateurs de Paix 2019.
16 mai 2019 : Lettre ouverte du CNANW au Premier ministre Trudeau.
14 mai 2019 : 3e Rencontre des Ambassadeurs de la non-violence.
12 mai 2019 : Concert Fête des mères contre la guerre.
10 mai 2019 : Participation à Cuisine ta ville avec ATSA.
23 avril 2019 : Remise des Prix APLP 2019 à Montréal.
28 janvier 2019 : Lettre à Justin Trudeau et Chrystia Freeland sur le Venezuela.
Voir toutes nos lettres aux élus »

Remontez dans le temps »

Recherche par sujets