Evénements du mois

Activités de nos membres




Je suis APLP parce que…

"C'est la paix et la justice pour tous que chacun d'entre nous souhaite et recherche. Contribuons à construire un monde meilleur, avec notre talent, quel qu'il soit !"
Camille Pelletier Antaya, membre du CA des APLP
"Parce que la paix est toujours à faire, en nous comme avec les autres, et que c’est par l’art que c’est le plus merveilleux de la promouvoir, de la défendre, de la fêter !"
domlebo, auteur-compositeur-interprète
"La paix est sacrée. C’est pour ça qu’on dit : Sacré-moi la paix !"
Yvon Deschamps, humoriste retraité
"Les mots de Louise Warren sur le dessaisissement et sur l’intensité préalable à la création me conduisent à Mozart et à Beethoven, à ma fille et à mon fils : je leur souhaite la paix… et travaille tous les jours à ce que ce vœu se réalise !"
Pierre Jasmin, pianiste, membre de l'exécutif de Pugwash Canada
"ChacunE, quel que soit son milieu d’appar-tenance et ses talents, peut et doit apporter sa petite pierre à la construction de la Paix (qui est tellement plus que l’absence de guerre ou de conflit armé)."
Dominique Boisvert, écrivain d'essais
"La paix est loin d’être acquise. Avec l’explosion de l’industrie militaire dans le monde, on aura besoin de nos mots, notre musique, nos films, de notre art pour faire contrepoids. La culture est arme de construction massive."
Guylaine Maroist, cinéaste documentaire

Toujours minuit moins deux à l’horloge de l’Apocalypse

horloge_AFP

La présentation du Bulletin of the Atomic Scientists. Photo AFP

Chaque année, les scientifiques atomistes du Bulletin of the Atomic Scientists ajustent l’heure sur l’horloge de l’Apocalypse. Aujourd’hui, elle demeure à minuit moins deux minutes. Ils invoquent l’usage accru de la désinformation qui mine les démocraties dans le monde, contribuant à une instabilité dans les relations nucléaires internationales, l’effritement des traités de contrôle des armements ainsi que le manque de volonté politique de s’attaquer aux changements climatiques.

Avec le risque de guerre nucléaire, l’accélération du changement climatique et la multiplication des fake news comme arme de déstabilisation, «nous sommes entrés de fait dans une période que nous appelons le nouvel anormal» a déclaré Rachel Bronson, directrice de cette organisation qui rassemble des experts des questions de sécurité, d’armement nucléaire et d’environnement.

L’horloge indique minuit moins deux depuis l’an dernier, et elle n’a jamais été aussi proche de l’heure fatidique sauf en 1953, lors des débuts cahotiques de la Guerre Froide. Voici un bref rappel historique :

1949 – Minuit moins trois : premiers tests nucléaires soviétiques.

1953 – Minuit moins deux : les É.U. testent leur première bombe à hydrogène.

1991 – Minuit moins dix-sept : fin de la Guerre Froide.

1998 – Minuit moins neuf : surenchère de tests nucléaires en Inde et au Pakistan.

2007 – Minuit moins cinq : tests nucléaires en Corée du Nord.

2015 : Minuit moins trois : changements climatiques et modernisation des arsenaux nucléaires.

2017 – Minuit moins deux minutes et trente secondes : Trump s’oppose à toute action sur la non-prolifération nucléaire et les changements climatiques.

2018 – Minuit moins deux : les leaders mondiaux incapables de gérer les menaces contre l’humanité.

En 2017, 151 pays ont signé le traité pour l’abolition des armes nucléaires. 22 pays, dont le Canada, n’ont pas encore signé et 23 s’opposent au traité, parmi eux les États-Unis et Israël en tête, mais aussi la Russie, la Belgique, l’Espagne, la France, etc.

Cliquez ici pour accéder au site web du Bulletin of the Atomic Scientists.

1 Commentaire

  1. Pierre Jasmin Pierre Jasmin
    26 janvier 2019    

    Attention! 151 pays n’ont pas signé le traité pour l’abolition des armes nucléaires!!
    122 l’avaient appuyé lors de son dépôt le 7 juillet 2017.
    Depuis, 69 d’entre eux l’ont signé et seulement 19 l’ont ratifié.
    Ceci dit, ce processus à l’ONU est toujours très lent et il ne faut pas se décourager.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Le Manifeste pour la Paix


Nos actions récentes

28 janvier 2019 : Lettre à Justin Trudeau et Chrystia Freeland sur le Venezuela.
10 novembre : Grande Marche - La planète s'invite au Parlement.
23 septembre : Lancement du Manifeste pour la Paix à Victoriaville.
22 septembre : Lancement du Manifeste pour la Paix à Mont Saint-Hilaire.
21 septembre : Lancement du Manifeste pour la Paix à Montréal.

Voir toutes nos lettres aux élus »

Remontez dans le temps »

Recherche par sujets