Evénements du mois

Activités de nos membres







Je suis APLP parce que…

"C'est la paix et la justice pour tous que chacun d'entre nous souhaite et recherche. Contribuons à construire un monde meilleur, avec notre talent, quel qu'il soit !"
Camille Pelletier Antaya, membre du CA des APLP
"Parce que la paix est toujours à faire, en nous comme avec les autres, et que c’est par l’art que c’est le plus merveilleux de la promouvoir, de la défendre, de la fêter !"
domlebo, auteur-compositeur-interprète
"La paix est sacrée. C’est pour ça qu’on dit : Sacré-moi la paix !"
Yvon Deschamps, humoriste retraité
"Les mots de Louise Warren sur le dessaisissement et sur l’intensité préalable à la création me conduisent à Mozart et à Beethoven, à ma fille et à mon fils : je leur souhaite la paix… et travaille tous les jours à ce que ce vœu se réalise !"
Pierre Jasmin, pianiste, membre de l'exécutif de Pugwash Canada
"ChacunE, quel que soit son milieu d’appar-tenance et ses talents, peut et doit apporter sa petite pierre à la construction de la Paix (qui est tellement plus que l’absence de guerre ou de conflit armé)."
Dominique Boisvert, écrivain d'essais
"La paix est loin d’être acquise. Avec l’explosion de l’industrie militaire dans le monde, on aura besoin de nos mots, notre musique, nos films, de notre art pour faire contrepoids. La culture est arme de construction massive."
Guylaine Maroist, cinéaste documentaire

L’ATSA lauréat au Grand prix du Conseil des Arts de Montréal

logo_atsaATSA, Quand l’art passe à l’action, s’est vu attribuer le tout premier Prix du Jury offert par la Caisse Desjardins de la Culture lors du 33ième Grand Prix du Conseil des Arts de Montréal.

En plus d’une bourse d’un total de 15 000 $, le jury a eu un véritable coup de cœur pour cet organisme qui a su mettre l’art relationnel au profit de la défense de grandes causes telle que l’itinérance, aussi bien au niveau local, national, qu’international, avec la tournée mondiale Le Temps d’une soupe au rayonnement exceptionnel. Le jury a souligné le travail de l’ATSA pour créer des rencontres et bâtir, à travers le vécu de chacun, un art de taille humaine qui favorise l’implication des divers intervenants dans la cité.

Annie Roy et Pierre Allard, cofondateurs de l’ATSA, ont par ailleurs reçu le Prix APLP de l’année en 2008.

annie_et_pierre

Annie Roy et Pierre Allard, cofondateurs de l’ATSA.

« Nous sommes profondément reconnaissants et émus d’inaugurer ce Prix du Jury offert par la Caisse de la Culture pour le 33ième Grand Prix du Conseil des Arts de Montréal ! ATSA félicite tous les finalistes – 100Lux; Les Éditions du remue-ménage ; Phi Muse; Productions Porte Parole et Champ gauche; SBC Gallery of Contemporary Art; et Wapikoni mobile – pour leur travail inspirant ainsi que l’Orchestre Métropolitain pour le Grand Prix !

Plein d’élan pour continuer notre aventure, nous tenons à remercier le Conseil des Arts de Montréal, la Caisse de la Culture, notre mécène Natalie Voland, présidente de Gestion immobilière Quo Vadis inc. ainsi que Télé Québec et la Sodec, nos partenaires hôtes. Nous souhaitons en profiter pour partager cette récompense avec tous ceux sans qui rien de cela ne serait possible ; famille, collaborateurs, subventionneurs, conseil d’administration, donateurs, commanditaires, bénévoles et toute notre équipe ! »

Rappel : ATSA a été fondé en 1997 par les artistes Annie Roy et Pierre Allard. 2017 marque leurs 20 ans d’action artistique engagée dans la cité et est une année exceptionnelle de réalisations :

  • L’événement Cuisine ta Ville a fédéré sur le parvis de la Place des Arts les personnes arrivées à Montréal en tant que réfugiées à venir témoigner de leur histoire et de leur intégration. Un livre de recette de cet événement sera lancé en mai 2018 et l’événement sera reconduit en 2019.
  • En pleine controverse des Paradise Papers, Pas d’Radis Fiscaux a offert une programmation de dizaines d’artistes et d’activités de mobilisation autour des inégalités sociales causées par l’évasion fiscale et accueilli une délégation internationale sur l’art et l’itinérance pour y discuter de l’importance de l’art pour les personnes vulnérables.
  • Enfin, l’œuvre Le Temps d’une Soupe vit une tournée hors du commun, générant à ce jour des échanges sur des enjeux d’importance entre 5172 inconnus.ues à travers le monde. Les rencontres provoquées sur les places publiques de Montréal, Vancouver, Hull, Rennes, Graz, Ouagadougou, Bobo Dioulasso, Beyrouth, Marrakech, Moncton, Birmingham, Iqaluit, Yellowknife, White Horse, Glasgow, Port-au-Prince, Antananarivo… sont et seront archivées sous la forme de portraits poétiques. La cumulation et la provenance mondiale de ces portraits générera une œuvre d’envergure au final de son parcours.

 

Apprenez-en plus et suivez ATSA, Quand l’Art passe à l’Action sur www.atsa.qc.ca.

1 Commentaire

  1. Judi Richards Judi Richards
    15 avril 2018    

    ATSA, Depuis longtemps vous m’épatez par votre créativité. Vos projets à angles différents, orchestrés par les idées en or et les mains magiques finissent, à coup sûr, par créer un meilleur monde.
    Chers Annie Roy et Pierre Allard, bravo, maintenant, hier et demain .  La société a besoin de vous!
    judi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

La boutique virtuelle APLP



Nos actions récentes

2 juin 2019 : Vernissage de la Biennale Les créateurs de Paix 2019.
16 mai 2019 : Lettre ouverte du CNANW au Premier ministre Trudeau.
14 mai 2019 : 3e Rencontre des Ambassadeurs de la non-violence.
12 mai 2019 : Concert Fête des mères contre la guerre.
10 mai 2019 : Participation à Cuisine ta ville avec ATSA.
23 avril 2019 : Remise des Prix APLP 2019 à Montréal.
28 janvier 2019 : Lettre à Justin Trudeau et Chrystia Freeland sur le Venezuela.
Voir toutes nos lettres aux élus »

Remontez dans le temps »

Recherche par sujets