Evénements du mois

Activités de nos membres







Je suis APLP parce que…

"C'est la paix et la justice pour tous que chacun d'entre nous souhaite et recherche. Contribuons à construire un monde meilleur, avec notre talent, quel qu'il soit !"
Camille Pelletier Antaya, membre du CA des APLP
"Parce que la paix est toujours à faire, en nous comme avec les autres, et que c’est par l’art que c’est le plus merveilleux de la promouvoir, de la défendre, de la fêter !"
domlebo, auteur-compositeur-interprète
"La paix est sacrée. C’est pour ça qu’on dit : Sacré-moi la paix !"
Yvon Deschamps, humoriste retraité
"Les mots de Louise Warren sur le dessaisissement et sur l’intensité préalable à la création me conduisent à Mozart et à Beethoven, à ma fille et à mon fils : je leur souhaite la paix… et travaille tous les jours à ce que ce vœu se réalise !"
Pierre Jasmin, pianiste, membre de l'exécutif de Pugwash Canada
"ChacunE, quel que soit son milieu d’appar-tenance et ses talents, peut et doit apporter sa petite pierre à la construction de la Paix (qui est tellement plus que l’absence de guerre ou de conflit armé)."
Dominique Boisvert, écrivain d'essais
"La paix est loin d’être acquise. Avec l’explosion de l’industrie militaire dans le monde, on aura besoin de nos mots, notre musique, nos films, de notre art pour faire contrepoids. La culture est arme de construction massive."
Guylaine Maroist, cinéaste documentaire

Propagande et menaces : le langage des armes

Je ne suis pas un expert en politique internationale, mais je tente de comprendre le drame qui se joue en ce moment et qui risque de faire déraper les pays vers une guerre ouverte ou larvée. Peu importe. La situation me semble critique et la propagande guerrière est à l’œuvre avec son lot de mensonges et d’élucubrations au sujet des motifs pour se lancer dans une aventure conflictuelle dont l’issue est tout à fait imprévisible. L’objectif ultime étant toujours la victoire, selon le devin Donald Trump, obnubilé par son désir d’imposer son empire sur le Moyen-Orient pour protéger ses puissants alliés, Israël et l’Arabie Saoudite.

trump-salmane

Donald Trump et le prince Salmane

Je suis donc l’action sur la scène internationale. Le roi saoudien est reçu en grande pompe à Paris où le président Macron lui garantit de l’alimenter en armes pour qu’il poursuive sa destruction du Yemen en toute impunité sous la chape du silence complice des pays occidentaux. Pourtant, l’Arabie Saoudite viole les droits humains, inspire le
djihadisme sur le plan idéologique avec son interprétation wahhabite radicale du Coran et nourrit des guerres avec les armes achetés au Canada, aux États-Unis, au Royaume-Uni, en France et ailleurs. Pendant ce temps, les soldats israëliens tuent des manifestants palestiniens en toute impunité aussi sous la chape du silence complice des pays occidentaux.

Trump et Theresa May relancent leur propagande contre la Russie, l’Iran et la Syrie à partir d’hypothèses; il y a quelques temps, on estimait probable l’implication du gouvernement russe dans un attentat contre un ancien espion, maintenant c’est une présumée attaque aux armes chimiques qui les déchaîne. Les probabilités suffisent-elles à relancer une guerre ? On en dit juste assez pour éviter d’affirmer trop catégoriquement et pour laisser croire que ce n’est pas certain par manque de preuves…

À la réunion d’urgence du conseil de sécurité hier, c’était presque révoltant d’entendre l’ambassadrice des États-Unis à l’ONU jouer la carte du mélodrame en répétant ad nauseam qu’elle a en main des photos d’enfants tués par des armes chimiques en Syrie tellement difficiles à regarder qu’elle n’ose pas les montrer. Jamais, elle n’a mentionné
l’importance d’avoir une enquête rapide et impartiale à ce sujet afin de faire la lumière avant de pousser plus loin la propagande guerrière. Jamais non plus, elle n’a fait preuve d’ouverture pour entreprendre un dialogue et une négociation avec la Russie et l’Iran,
et encore moins avec la Syrie. On évoque une seule chose, la menace et le langage des armes.

En réalité, par tous les moyens, les États-Unis et le Royaume-Uni semblent chercher à justifier une guerre contre l’Iran déclaré ennemi d’Israël et de l’Arabie Saoudite (ce dernier a inspiré et financé largement les djihadistes d’inspiration wahhabite). L’Iran et la
Russie ferait partie du nouvel axe du Mal contre Israël. En même temps, on discrédite la Russie qui tente de calmer le jeu. J’ai l’impression qu’on prépare un scénario renforcé par la propagande mensongère un peu comme en 2003 quand les États-Unis et la Grande-Bretagne ont voulu déstabiliser l’Irak et la Libye et éliminer les dirigeants qui leur tenaient tête dans ces pays. Rappelons-nous la scène du général Powell devant le comité de sécurité de l’ONU : il avait brandi de faux documents pour démontrer que le gouvernement de Saddam Hussein possédait un arsenal d’armes de destruction massive… En un mot, actuellement, le plancher est glissant. Dans les médias européens, le débat est beaucoup plus vif que dans les médias canadiens. On semble avaliser l’idée que les manèges américains et britanniques vont de soi, car les ennemis sont à nos portes… C’est dramatique de voir s’installer ce jeu.

Que fera le gouvernement Trudeau dans ce jeu machiavélique ? En 2003, le gouvernement de Jean Chrétien avait eu la sagesse de ne pas emboîter le pas aux Américains. Le gouvernement actuel a, depuis son élection, adopté une politique suiviste et un ton de béni-oui-oui devant le gouvernement de Donald Trump.

À suivre !

4 Commentaires

  1. Judi Richards Judi Richards
    10 avril 2018    

    Excellent lettre ouverte importante et informative pour moi, et surement beaucoup d’autres, qui ont de la difficulté à comprendre l’ensemble des problèmes planétaires, et la tendance qui menace son avenir…. notre avenir.

    Merci André Jacob !

  2. Pierre Jasmin Pierre Jasmin
    11 avril 2018    

    Bravo, André, pour cet article. Car on n’oublie pas non plus la jeune femme en larmes (qui s’est avérée plus tard être une comédienne, fille de l’ambassadeur koweitien) décrivant une scène (fictive) de bébés sortis de leurs incubateurs par les méchants sbires de Saddam Hussein, le tout servant à justifier les bombardements américains et leur centaine de milliers de victimes.
    Il faut toujours se méfier quand un organisme aussi discrédité que les Casques Blancs syriens (lire l’article du professeur Rachad Antonius sur notre site à leur sujet) ressort le grand jeu de bébés massacrés. Rappelons que l’Organisation pour l’interdiction de l’arme chimique (prix Nobel de la Paix 2013, photo avec le Canadien Scott Cairns) n’a jamais pu identifier avec certitude les coupables des agressions chimiques en Syrie. La fin de mon article http://lautjournal.info/20180322/justin-trudeau-ou-lart-du-deguisement ne fait qu’émettre l’hypothèse – moindre que la « probabilité » sur la foi de laquelle Theresa May et les pays occidentaux ont néanmoins renvoyé chez eux plus d’une centaine de diplomates russes – d’une action secrète de Netanyahou à partir de sa réserve hélas bien réelle d’armes chimiques.
    Et pendant ce temps, les massacres au Yémen, en Palestine et au Congo se poursuivent…

  3. 12 avril 2018    

    Une reflexion me vient en tete : Cette fameuse histoire de civilisation-la… Et dire qu<il y a des milliers d annees (pas toujours lumineuses !), il y avait les Croisades. Un chevalier galopant sur son cheval, qui portait un genre de cagoule sur sa tete (ouais, une tete de cheval…) et l epee tranchante qui pendouillait, battant les flancs du cheval. … Bonne nuit !

  4. Izabella Marengo Izabella Marengo
    13 avril 2018    

    Merci André pour ce texte informatif qui tente de nous rendre plus accessible une situation compliquée!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

La boutique virtuelle APLP



Nos actions récentes

21 septembre 2019 : Le 5 à 7 pour la Paix, spectacle au Lion d'Or.
2 juin 2019 : Vernissage de la Biennale Les créateurs de Paix 2019.
16 mai 2019 : Lettre ouverte du CNANW au Premier ministre Trudeau.
14 mai 2019 : 3e Rencontre des Ambassadeurs de la non-violence.
12 mai 2019 : Concert Fête des mères contre la guerre.
10 mai 2019 : Participation à Cuisine ta ville avec ATSA.
23 avril 2019 : Remise des Prix APLP 2019 à Montréal.
28 janvier 2019 : Lettre à Justin Trudeau et Chrystia Freeland sur le Venezuela.
Voir toutes nos lettres aux élus »

Remontez dans le temps »

Recherche par sujets