Evénements du mois

Activités de nos membres





Je suis APLP parce que…

"C'est la paix et la justice pour tous que chacun d'entre nous souhaite et recherche. Contribuons à construire un monde meilleur, avec notre talent, quel qu'il soit !"
Camille Pelletier Antaya, membre du CA des APLP
"Parce que la paix est toujours à faire, en nous comme avec les autres, et que c’est par l’art que c’est le plus merveilleux de la promouvoir, de la défendre, de la fêter !"
domlebo, auteur-compositeur-interprète
"La paix est sacrée. C’est pour ça qu’on dit : Sacré-moi la paix !"
Yvon Deschamps, humoriste retraité
"Les mots de Louise Warren sur le dessaisissement et sur l’intensité préalable à la création me conduisent à Mozart et à Beethoven, à ma fille et à mon fils : je leur souhaite la paix… et travaille tous les jours à ce que ce vœu se réalise !"
Pierre Jasmin, pianiste, membre de l'exécutif de Pugwash Canada
"ChacunE, quel que soit son milieu d’appar-tenance et ses talents, peut et doit apporter sa petite pierre à la construction de la Paix (qui est tellement plus que l’absence de guerre ou de conflit armé)."
Dominique Boisvert, écrivain d'essais
"La paix est loin d’être acquise. Avec l’explosion de l’industrie militaire dans le monde, on aura besoin de nos mots, notre musique, nos films, de notre art pour faire contrepoids. La culture est arme de construction massive."
Guylaine Maroist, cinéaste documentaire

Dominique Blain, Prix hommage 2013

Hervé Fischer

Hervé Fischer

Hervé Fischer, nouveau membre du Conseil d’Administration des APLP et artiste internationalement reconnu, est d’abord présenté par Pierre Jasmin:

« Il y a six mois, j’étais invité avec ma famille au bord de la Méditerranée par un ami de collège, Me Philippe Kirsch, fondateur à La Haye et premier juge de la Cour Pénale internationale, que mes fantasmes pacifistes imaginent pouvoir dans le futur emprisonner les militaires avant même qu’ils commettent leurs crimes de guerre. La femme de Philippe, artiste finlandaise, nous conseille sur notre chemin vers Barcelone d’arrêter à Céret, village dans les Pyrénées avec un musée extraordinaire où le personnel qui nous entend parler nous interroge : « Vous êtes québécois? Connaissez-vous Hervé Fischer? » La dame d’une boutique d’art pas loin nous posera la même question passionnée. Ça tombe bien : prof à l’UQAM, j’ai entendu parler de l’Institut de recherche Hexagram avec son prof vedette de l’Université Concordia, peintre, artiste-philosophe-sociologue, chercheur interdisciplinaire visionnaire des arts médiatiques et même numériques, détenteur de moult doctorats, mais c’est cet amour des petites gens de Céret qui me séduit. Aussitôt revenu à Montréal, je l’invite à faire partie du nouveau conseil des Artistes pour la Paix que la présidente Guylaine Maroist s’affaire à rassembler et il dit « oui, quand je serai de retour d’Argentine ». Entre deux voyages à Paris et en Chine, il trouvera le moyen de participer à la sélection de nos hommages. Voici Hervé Fischer… »

Mes amis du regroupement des Artistes pour la Paix m’ont fait l’amitié en septembre 2013 de m’inviter à rejoindre leur conseil d’administration. En cette célébration du trentième anniversaire du regroupement, j’ai le plaisir de rendre hommage à Dominique Blain, une grande artiste dont l’engagement dans l’actualité, l’originalité et la force d’expression convainquent immédiatement. Le mode interrogatif, plutôt que partisan dénonciateur, de ses images photographiques, de ses constats (objets, installations), qui favorise la réflexion critique personnelle du public, rejoint mes options personnelles de l’art sociologique pour prioriser la dimension éthique de l’art et y soumettre l’esthétique.

En faisant défiler des photos d’œuvres marquantes, sans compter une bannière impressionnante déployée sur scène, Hervé rend ensuite un hommage senti pour l’ensemble de sa carrière à l’artiste visuelle universellement reconnue Dominique Blain.

blain

« C’est avec un foulard « où tous les symboles religieux du monde vivraient en harmonie sur le même bout de tissu » au cou que l’artiste Dominique Blain pose ici à côté de son œuvre Portrait de famille, représentant les chefs d’État flous et fantomatiques » (texte de cette légende photographique, Nathalie Petrowski et photo, André Pichette, LA PRESSE).

Les APLP retiennent en particulier de Dominique Blain l’objet d’art provoquant suivant, exposé à travers le monde, qu’elle a tenu à faire tisser au Pakistan, un tapis représentant diverses mines anti-personnel. On sait que le traité d’Ottawa favorisé par l’ex premier ministre Jean Chrétien (et les APLP) réussit à faire diminuer d’année en année les victimes de ces engins, expressions monstrueuses du terrorisme des puissances mondiales qui les ont utilisées à travers le monde, mais jamais chez elles… Se vérifie hélas l’expression du regretté artiste de l’UNESCO Peter Ustinov, selon qui « si le terrorisme est la guerre des pauvres contre les riches, la guerre est le terrorisme des riches contre les pauvres ». Observons toutefois qu’il est mort avant la vague des soi-disant martyrs islamistes…

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Le Manifeste pour la Paix


Nos actions récentes

23 avril : Cérémonie de remise des Prix APLP 2018.
20 avril : Participation à la journée de dialogue sur le contrôle des armements à Ottawa.
12 novembre : Manifestation contre la haine et le racisme à Montréal.
14 octobre : Manifestation contre l'OTAN à Montréal.
26 septembre : Récital-conférence de Pierre Jasmin.
5 août : Vigile commemorative pour Hiroshima au Jardin botanique de Montréal.
17 juin : Manifestation contre les armes nucléaires, Montréal.
17 juin : Rassemblement de soutien aux réfugiés, Montréal.
27 mai : Marche pour l’humanité et la prévention des génocides, Montréal.
13 mai : Les APLP participent à la fondation du Rassemblement Québécois pour la Paix.
13 mai : Allocution de Pierre Jasmin lors de l'événement Cuisine ta ville.
9 avril : Présence à la manifestation pour la paix en Syrie à Montréal.
21 janvier : Manifestation au rassemblement pour les droits des femmes à la Place des Arts.

Voir toutes nos lettres aux élus »

Remontez dans le temps »

Recherche par sujets