Evénements du mois

Activités de nos membres




Je suis APLP parce que…

"En cette époque de repli sur soi, de violence et de conflits incessants, plutôt que de publier mes états d’âmes sur les réseaux sociaux et de me cantonner dans un rôle de spectateur impuissant, je choisis de militer au sein d’Artistes pour la Paix, un regroupement qui me semble plus pertinent et nécessaire que jamais."
Sébastien Dhavernas, comédien, metteur en scène et producteur, v-p des APLP
"C'est la paix et la justice pour tous que chacun d'entre nous souhaite et recherche. Contribuons à construire un monde meilleur, avec notre talent, quel qu'il soit !"
Camille Pelletier Antaya, membre du CA des APLP
"Parce que la paix est toujours à faire, en nous comme avec les autres, et que c’est par l’art que c’est le plus merveilleux de la promouvoir, de la défendre, de la fêter !"
domlebo, auteur-compositeur-interprète
"La paix est sacrée. C’est pour ça qu’on dit : Sacré-moi la paix !"
Yvon Deschamps, humoriste retraité
"Les mots de Louise Warren sur le dessaisissement et sur l’intensité préalable à la création me conduisent à Mozart et à Beethoven, à ma fille et à mon fils : je leur souhaite la paix… et travaille tous les jours à ce que ce vœu se réalise !"
Pierre Jasmin, pianiste, membre de l'exécutif de Pugwash Canada
"ChacunE, quel que soit son milieu d’appar-tenance et ses talents, peut et doit apporter sa petite pierre à la construction de la Paix (qui est tellement plus que l’absence de guerre ou de conflit armé)."
Dominique Boisvert, écrivain d'essais
"La paix est loin d’être acquise. Avec l’explosion de l’industrie militaire dans le monde, on aura besoin de nos mots, notre musique, nos films, de notre art pour faire contrepoids. La culture est arme de construction massive."
Guylaine Maroist, cinéaste documentaire

Manifestation contre les bombardements en Syrie, dimanche 9 avril

Une manifestation contre les bombardements en Syrie, par l’administration Trump en représailles de celui par Bachar al-Assad dont on ne sait pas s’il contenait des armes chimiques ou s’il a fait exploser un entrepôt de gaz possédé par les rebelles syriens qui l’auraient importé de Libye (cf enquête de l’ONU en 2013 qui n’avait pu trancher sur cette alternative), aura lieu dimanche 9 avril à partir de 14 heures. Le rassemblement est prévu autour de la statue de Norman Bethune, à l’angle des rues Guy et de Maisonneuve à Montréal (métro Guy-Concordia).

Les Artistes pour la Paix y seront pour transmettre leur indignation face aux bombardements russo-syriens et américains et à l’approbation de cette dernière frappe du 7 avril par le gouvernement Trudeau. Indignation aussi face à l’indigne propagande étalée à la une des « grands quotidiens » d’Amérique du Nord et même du Devoir (article-torchon de Toureille, fausse enquête de Lisa-Marie Gervais sur l’unanimité pro-guerre des Syriens du Canada, dont le porte-parole du Forum syrien du Canada nous révèle plutôt que leur opinion est partagée moitié-moitié). Jamais de notre vivant d’Artistes pour la Paix n’aurions-nous cru que le militarisme le plus abject monopoliserait ainsi les journaux et Radio-Canada, puisque ce n’était pas arrivé sous Harper.

Pierre Jasmin, vice-président (pacifisme) des APLP, poursuivra sa route vers Ottawa à l’invitation (pré-bombardements) du Ministère des Affaires extérieures pour transmettre notre indignation aussi face au boycott par le gouvernement du Canada des négociations entreprises à l’ONU le 27 mars pour l’élimination des armes nucléaires avec 130 pays dont le Canada s’est exclus.

2 Commentaires

  1. Pierre Jasmin Pierre Jasmin
    9 avril 2017    

    « No child of God should suffer such harms » a déclaré avec émotion le président des États-Unis, Donald trump. Les images bouleversantes d’enfants, victimes d’une attaque au gaz toxique, sont qualifiées, avec raison, par le président Trump de « honte pour l’humanité ». À la Une du Devoir de ce samedi, une autre photo bouleversante, celle d’un père qui pleure la mort de son bébé, victime d’un bombardement des forces d’Al Assad. Quand, à la Une du Devoir, verrons-nous la photo d’un père qui pleure la mort de son bébé, victime d’une frappe américaine? On parle de crimes de guerre en Syrie, mais, j’en suis persuadée, c’est la guerre elle-même qui est un crime. En sommes-nous conscients?
    Maryse Azzaria

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Nos actions récentes

12 novembre : Manifestation contre la haine et le racisme à Montréal.
14 octobre : Manifestation contre l'OTAN à Montréal.
26 septembre : Récital-conférence de Pierre Jasmin.
5 août : Vigile commemorative pour Hiroshima au Jardin botanique de Montréal.
17 juin : Manifestation contre les armes nucléaires, Montréal.
17 juin : Rassemblement de soutien aux réfugiés, Montréal.
27 mai : Marche pour l’humanité et la prévention des génocides, Montréal.
13 mai : Les APLP participent à la fondation du Rassemblement Québécois pour la Paix.
13 mai : Allocution de Pierre Jasmin lors de l'événement Cuisine ta ville.
9 avril : Présence à la manifestation pour la paix en Syrie à Montréal.
21 janvier : Manifestation au rassemblement pour les droits des femmes à la Place des Arts.

Voir toutes nos lettres aux élus »

Remontez dans le temps »

Recherche par sujets