Evénements du mois

Nouveau et intéressant





Je suis APLP parce que…

"La paix est sacrée. C’est pour ça qu’on dit : Sacré-moi la paix !"
Yvon Deschamps, humoriste retraité
"Les mots de Louise Warren sur le dessaisissement et sur l’intensité préalable à la création me conduisent à Mozart et à Beethoven, à ma fille et à mon fils : je leur souhaite la paix… et travaille tous les jours à ce que ce vœu se réalise !"
Pierre Jasmin, pianiste, v-p. des Artistes pour la Paix et membre de l'exécutif de Pugwash Canada
"Je crois que les arts peuvent faire progresser la société et les humains en général."
Louise Morand, musicienne
"ChacunE, quel que soit son milieu d’appar-tenance et ses talents, peut et doit apporter sa petite pierre à la construction de la Paix (qui est tellement plus que l’absence de guerre ou de conflit armé)."
Dominique Boisvert, écrivain d'essais
"La paix est loin d’être acquise. Avec l’explosion de l’industrie militaire dans le monde, on aura besoin de nos mots, notre musique, nos films, de notre art pour faire contrepoids. La culture est arme de construction massive."
Guylaine Maroist, cinéaste documentaire

Prix du Public pour la Paix : Coraline Parmentier

La pianiste Coraline Parmentier est lauréate du Prix du Public pour la Paix 2017, pour «l’authenticité de son approche et sa capacité de sensibiliser le public aux autres cultures grâce à son talent musical».

parmentier_1

Artiste créatrice de réconciliation et de paix

Jeune pianiste française d’origine africaine âgée de 21 ans, Coraline Parmentier met ses talents musicaux pour créer de l’harmonie et de la compréhension entre les peuples. Diplômée du Conservatoire de Rouen, elle est admise à 17 ans à la Haute École de Musique de Genève où elle obtient un Baccalauréat ès arts.

Sensible aux différences culturelles et aux risques de discrimination associés à l’afflux des réfugiés en Europe, Coraline se révèle passionnée par les musiques du monde. Après avoir exploré des compositeurs sud-américains,  elle consacre ses talents musicaux à transcrire des musiques pour instruments traditionnels orientaux, tel l’oud, pour les interpréter au piano.

Son projet de vie est de jouer au piano toutes les musiques des peuples du monde, principalement la musique des peuples opprimés, dans le but de toucher des cœurs et de rendre les peuples plus ouverts les uns envers les autres.

Coraline Parmentier offre des concerts à titre de marraine artistique de plusieurs associations et organismes caritatifs et solidaires. Elle a reçu le prix de l’engagement de la Fondation Éthique et Valeurs de Genève (Suisse).

Riche des nombreux appuis qu’elle a reçus, et surtout des nombreux témoignages de gens touchés par son engagement personnel, le jury est heureux de proclamer CAROLINE PARMENTIER  Lauréate du Prix du Public pour la Paix 2017 dans la catégorie des Artistes créateurs de réconciliation et de paix.

2 Commentaires

  1. judi Richards judi Richards
    7 février 2017    

    Et Et Et !!!!…Coraline est membre des Artistes pour la Paix, bien qu’elle vit et travaille en Europe ! Bravo Coraline !
    et merci à Pierre Jasmin de l’avoir appuyée pour le prix !
    judi Richards

  2. Pierre JASMIN Pierre JASMIN
    8 février 2017    

    Les Artistes pour la Paix ont été sensibles à la volonté de la pianiste Coraline Parmentier de consacrer une partie de son répertoire pour faire connaître les musiques du Monde, en particulier au Moyen-Orient, celle de notre ami Marcel Khalifé avec qui nous avions collaboré à l’occasion de son spectacle à la salle Wilfrid-Pelletier il y a une vingtaine d’années. Elle affirme ainsi son désir de pallier une propagande qui n’identifie cette région qu’à des conflits violents, alors qu’elle fourmille d’artistes de grand talent comme lui et elle, faisant œuvres de paix. C’est une preuve de grand courage qui mérite l’attribution d’un prix du public pour la paix,
    C’était le message d’appui que j’avais envoyé à l’organisme Prix du public pour la Paix en tant que vice-président des APLP.
    Madame Parmentier a eu l’amabilité de nous envoyer le message suivant:

    Bonjour Monsieur Jasmin,
    Je voulais vous adresser ma reconnaissance pour m’avoir soutenue pour ma nomination au Prix Public de Paix. Grâce aux messages qui ont été transmis, dont le vôtre, j’ai pu être Lauréate dans la catégorie « Artistes créateurs de Paix et de Réconciliation ».
    Je suis les actualités que vous diffusez sur le site des Artistes pour la Paix, et elles me permettent une plus grande compréhension sur le monde et les conflits qui s’y déroulent. Ainsi, dans ma musique je peux mieux transmettre les messages de paix.
    Marcel Khalifé a bien connaissance du fait que je suis en lien avec vous et il est ravi. Malheureusement je n’ai pas pu le revoir quand je suis allée au Liban cet automne mais je le revois au printemps à Paris.
    Je rencontre madame Barbara Hendricks à Genève fin mars, pour organiser des projets en lien avec sa fondation suisse pour la paix.
    Encore merci beaucoup de votre soutien
    Je vous adresse mes sincères salutations

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Nos actions récentes

21 janvier : Manifestation au rassemblement pour les droits des femmes à la Place des Arts.
21 décembre : Lettre au premier ministre Trudeau sur le vote à l'ONU et le désarmement.
26 novembre : Lettre au premier ministre Couillard pour une enquête systémique sur les pratiques policières.
26 novembre : Déclaration de paix au premier ministre Trudeau avec démission suggérée de son ministre de la Défense.
26 novembre : Lettre au ministre Dion sur l'OTAN, le TCA et les armes nucléaires.
11 novembre : Manifestation avec la coalition Échec à la guerre, Montréal.
2 novembre : Lettre collective au ministre Dion, avec le Réseau canadien pour l'abolition de l'arme nucléaire.
14 octobre : Lettre au ministre Carr sur les centrales nucléaires.
21 septembre : Conférence de presse devant le bureau de J. Trudeau sur la situation Kurde.
20 septembre : Lettre à Stéphane Dion sur les Kurdes, les bombes nucléaires et l'exportation d'armes canadiennes.
18 septembre : Conférence de presse du Front Commun pour la transition énergétique, contre la loi 106.

Voir toutes nos lettres aux élus »

Remontez dans le temps »

Recherche par sujets